Suivez-nous

S'abonner

S'abonner

Artisanat

Arts plastiques: une exposition pour renforcer les liens d’amitié entre le Burkina Faso et la Cote d’Ivoire

L’Union des Jeunes Artistes Plasticiens Etoiles du « Futur » de la Cote d’Ivoire (UJAPEF) en collaboration avec l’Association nationale des Artistes Professionnels des Arts Plastiques du Burkina Faso (ANAPAP) organisent la toile d’union du 22 au 25 Fevrier 2019. La cérémonie d’ouverture s’est tenue ce vendredi 22 février à la Maison du Peuple de Ouagadougou au Burkina Faso.

La maison du peuple du Burkina accueille du 22 au 25 février 2019 la « TOILE D’UNION ». Prévue pour se tenir le 14 février, elle a été reportée du 22 au 25 février pour bénéficier de l’affluence du FESPACO.

Le point majeur sera l’exposition des œuvres des artistes peintres et sculpteurs. Il y aura également une vente aux enchères d’un tableau qui a été réalisé par des artistes peintres burkinabè et ivoiriens et qui porte le nom « TOILE D’UNION ».

Une quarantaine d’artistes plasticiens burkinabè et ivoiriens prennent part à cette exposition. Le souhait de Nikièma Souleymane, représentant des artistes plasticiens burkinabè, « c’est que les artistes burkinabè et ivoiriens puissent vendre toutes leurs toiles avant la fin de l’exposition ».

Pourquoi une telle activité

Pour Adou Emmanuel Kouakou allias Aké, représentant des artistes plasticiens de la Côte d’Ivoire, « cette activité a été mise en place pour renforcer les liens culturels entre le Pays de la Lagune Ebriée et le Pays des hommes intègres ». Cela permettra aussi aux artistes de se côtoyer et d’apprendre de la culture de l’autre.

Le parrain de cette cérémonie, Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina affirme que cette exposition participe au renforcement des accords du Traité d’amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d’Ivoire (TAC). Selon lui, « il faut éduquer les africains au langage du tableau », et quoi de mieux que cette activité pour le faire.

Le Co-parrain, Maurice Kouakou Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie de la Côte d’Ivoire emboite les mêmes pas que son collègue. Il promet demander l’aide de l’UEMOA et de la CEDEAO pour soutenir une telle activité.

Les deux ministres ont aussi lors de cette cérémonie remis des diplômes symboliques aux artistes exposants. Le public burkinabè est donc invité à visiter les œuvres lors de cette exposition et de les acheter afin de promouvoir la culture africaine.

Anhitaga Nathanaël Kalguié

Contributeur

Journaliste Blogueuse Burkinabè passionnée de l'Art

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article tendance

A la découverte du réalisateur burkinabè Abdoul Bagué

Cinéma

Fespaco 2019: liste officielle des films sélectionnés pour la catégorie Fiction Long Métrage

Cinéma

Amour d’une mère : Regard critique

Cinéma

FESPACO 2019: liste officielle des films d’école en compétition

Cinéma

Advertisement

NOUS SUIVRE SUR FACEBOOK

Social LikeBox & Feed plugin Powered By Weblizar

Inscription à la newsletter

Copyright © 2018 Sud Sahel | Réalisation : WEB GENIOUS

Connecter

Inscription à la newsletter

%d blogueurs aiment cette page :