Suivez-nous

S'abonner

S'abonner

Artisanat

« Avec le problème de l’insécurité le marché de l’art à totalement chuté »: Abraham Abga raconte…

Né le 29 Octobre 1977 dans la ville de Fada N’Gourma, à l’est du Burkina Faso, Abraham Abga est un artiste plasticien et réalisateur de films d’animation. Cette semaine, votre magazine culturel vous propose un zoom sur cet artiste passionné et persévérant dont le talent n’est plus à démontrer.

Comment l’art plastique commence-t-il pour vous?

Je ne saurais dire comment je suis arrivé dans le domaine de l’art plastique mais je sais juste que le dessin est pour moi un amour d’enfance. Et c’est en grandissant et en voulant pousser le dessin plus loin que je me suis retrouvé dans l’art plastique. D’abord la sculpture, puis la peinture. Mais mon choix s’est vite porté sur la peinture.

Pourquoi précisément la peinture?

Je ne saurais le dire. Mais il n’est pas exclu qu’un jour vous me retrouvez en sculpture.

Et comment se passe votre vie de peintre?

Je dirais que ma vie d’artiste se passe bien. J’arrive à travailler et à exposer; pour moi c’est l’essentiel. En plus, je commence à me faire mon petit bonhomme de chemin.

L’art plastique nourrit-elle son homme?

C’est la question à un million. On peut dire que l’art nourrit son homme. Dans la vie de chaque personne, il y a des hauts et des bas. Mais le problème de l’art plastique est d’arriver à se faire une côte. Là, l’artiste pourrait dire qu’il vit de son art. En plus dans notre pays actuellement avec le problème de l’insécurité le marché de l’art à totalement chuté.

Comment définiriez vous votre art?

Pour moi, la peinture est avant tout l’expression de ma personnalité. Cela renvoie à mon besoin vital de créer et de créer moi-même. Mon écriture picturale trouve son essence dans l’existentialisme et évoque la vie et l’évolution de l’homme dans une société en proie à de multiples mutations socio-politico-économiques et culturelles.

Aussi, mes œuvres posent-elles les questionnements existentiels récurrents que chaque être humain se pose: Qui sommes-nous? D’où venons-nous? Que cherchons-nous? et où allons-nous?

Comment vos expositions se passent-elles?

Pour les expositions, il arrive qu’entre nous artistes, on les organise. Ou que nous soyons invités à des expos autant au Burkina Faso qu’en dehors, en Europe.

Vos œuvres vous font-elles voyager?

Mes œuvres me font voyager pour des expos dans les pays voisins ou encore en Europe. Donc je peux dire que je ne me plains pas vraiment.

Journaliste Blogueuse Burkinabè passionnée de l'Art

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article tendance

Fespaco 2019: liste officielle des films sélectionnés pour la catégorie Fiction Long Métrage

Cinéma

A la découverte du réalisateur burkinabè Abdoul Bagué

Cinéma

FESPACO 2019: liste officielle des films d’école en compétition

Cinéma

Amour d’une mère : Regard critique

Cinéma

Advertisement

NOUS SUIVRE SUR FACEBOOK

Social LikeBox & Feed plugin Powered By Weblizar

Inscription à la newsletter

Copyright © 2018 Sud Sahel | Réalisation : WEB GENIOUS

Connecter

Inscription à la newsletter

%d blogueurs aiment cette page :