Suivez-nous

S'abonner

S'abonner

Spectacles

« On dit que l’Or aime la saleté »

Si la problématique de l’exploitation minière au Burkina Faso est soulevée par des journalistes et activistes, par le biais d’articles, de documentaires et moult publications sur les réseaux sociaux, elle n’en demeure pas moins présente. Brillante Saleté est une pièce de théâtre qui réunit des comédiens et musiciens burkinabè, suisses, turques et allemands et transporte le spectateur dans l’univers des sites d’orpaillage.

Brillante saleté, mise en scène par l’allemand Frank Heuel, est une pièce de théâtre d’une durée de 1h30mn. Elle a été représentée à Ouagadougou, capitale burkinabè, les 19, 20 et 21 Décembre 2018. C’est avec une vérité crue que les comédiens tirent sur la sonnette d’alarme. Il faut que ça cesse ! Mais qu’est ce qui doit cesser?

Dores et déjà on reconnait sur scène le mythique groupe de slam burkinabè « qu’on sonne et voix ailes ». Une voix s’élève : « une pincée d’or pèse plus qu’une tonne de lois »… Le public est scotché. Le spectacle est vivant d’autant plus que les comédiens se donnent la réplique en français, en allemand et en mooré. L’énergie qui s’en dégage est palpable.

Au sortir du spectacle, quatre points principaux auront retenu notre attention. Ce sont notamment la réglementation autour de l’exploitation minière, le problème écologique qui en résulte, les causes qui conduisent les jeunes à s’adonner à l’exploitation minière et le mysticisme dans les sites d’orpaillage.

  • La réglementation

Huit tonnes d’or sont extraites de façon artisanale chaque année au Burkina Faso, apprend-on ; et seulement une tonne est déclarée officiellement. Les sept autres tonnes transitent jusqu’au Togo pour après arriver en Suisse. Brillante Saleté questionne. Qui fait quoi ? Pourquoi ce silence des gouvernants ?

  • L’environnement

Les problèmes écologiques causés par l’exploitation minière ne sont plus à démontrer : pollution de l’air, maladie, dégradation du sol, etc. les populations riveraines en font les frais ; les agriculteurs ont de moins en moins de terre à cultiver. Qui écoute ou du moins entend leurs plaintes? Personne!

  • Pourquoi aller dans les mines ?

Brillante saleté nous présente les conditions effroyables dans lesquelles, jeunes filles et jeunes garçons, encore tout petits ou à peine sortis de l’adolescence évoluent dans les différents sites.  Tous y sont en quête de liberté, d’espoir, d’avenir meilleur. Loin de l’excision et du mariage forcé, loin du regard de la société. Personne ne juge autrui sur les sites.

  • Le mysticisme

« Les hommes achètent les serviettes hygiéniques des femmes sur les sites » d’exploitation minière. « Les hommes ne se lavent pas sur les sites ». « On aime la saleté sur les sites ». « L’Or aime la saleté ». Alors on se donne à cœur joie à faire des choses rebutantes. Tous les moyens sont bons pour avoir de l’Or.

Une question revient encore et toujours durant le spectacle. Toujours posée avec une insistance exaspérante : qu’est ce qu’on fait pour résoudre le problème ? et toujours la même et seule réponse : faire du théâtre pour dénoncer.

Une tournée est prévue par la troupe pour fin premier semestre 2019.

Journaliste Blogueuse Burkinabè passionnée de l'Art

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article tendance

Fespaco 2019: liste officielle des films sélectionnés pour la catégorie Fiction Long Métrage

Cinéma

A la découverte du réalisateur burkinabè Abdoul Bagué

Cinéma

Abdoul Bagué, ce jeune réalisateur si innovant…

Cinéma

FESPACO 2019: liste officielle des films d’école en compétition

Cinéma

Advertisement

NOUS SUIVRE SUR FACEBOOK

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

Inscription à la newsletter

Copyright © 2018 Sud Sahel | Réalisation : WEB GENIOUS

Connecter

Inscription à la newsletter