Suivez-nous

S'abonner

S'abonner

Cinéma

Pitch à Ouaga : le célèbre cinéaste Stefano TEALDI forme la relève

Ouaga film lab. dans le souci de former des jeunes cinéastes Africain n’a ménagé aucun effort pour atteindre leurs objectifs. Savoir présenter son projet de film en quelques minutes est un passage obligé pour tout producteur et réalisateur à la recherche de financement. Et grâce à Stephano TEALDI, les jeunes producteurs présents à la 4e édition de Ouaga film Lab, ont reçu les rudiments nécessaires pour pitcher dorénavant leurs projets auprès des bailleurs de fonds.    

Pitcher, voilà un exercice auquel il est aujourd’hui difficile pour tout cinéaste d’échapper. Pendant 10 jours les producteurs et réalisateurs venus du continent recevrons de formations diverses à travers des ateliers dont le pitch. A cet effet, l’éminent producteur de documentaire Stefano TEALDI est à Ouagadougou.

Il est également mentor de plusieurs organisations comme la Biennale de Venise, le Festival de Cannes, Durban Film Mart, Eave, Festival des 3 continents, Torino Film Lab et bien d’autres.

 

Stéfano TEALDI et ses apprenants

 

Le pitch une pratique incontournable en cinéma.

 

Le piching une pratique internationale dans l’industrie cinématographique. Selon Stefano TEALDI, cette technique est la forme utilisée sur le plan international « pour découvrir de nouveau talent ». Cette technique permet également aux producteurs et réalisateurs de convaincre les décideurs.

Vu l’importance de cette technique, cet atelier de pitch a été d’une importance capitale pour les participants. Les jeunes producteurs venus du Burkina, du Mali, du Togo et du Sénégal sont sortis avec des sourires aux lèvres, car désormais outillés. Fatou SENE, jeune productrice sénégalaise a laissé entendre que « nous avons beaucoup appris. Nous savons désormais comment nous en tenir pour faire un pitch efficace devant le public. Comment présenter notre projet et nous présenter nous même pour vendre notre film. »

 

Pitch à Ouaga

 

Les Jeunes cinéastes connaissent désormais les erreurs à éviter lors d’un pitch

 

Bien qu’il n’y a pas de règles en la matière, Stefano Tealdi a fait savoir aux participants de rester naturels quand ils pitchent. Ainsi, l’originalité doit guider le pitch.

A cela s’ajoute l’universalité et la potentialité de votre pitch. Pour Stefano « un pitch doit s’adresser au plus grand nombre. Il doit être fédérateur. Il est fait généralement en anglais d’où la nécessité pour tout producteur ou réalisateur d’apprendre cette langue ».

Fatou SENE, la jeune productrice sénégalaise et ses collègues sont à présent équipés en technique de pitch. Ce qu’ils retiennent tout est qu’un pitch doit faire « rêver » la personne qui l’écoute. Elle doit pouvoir sentir tout le potentiel de l’histoire. Elle doit se projeter et entrevoir toutes les possibilités de l’histoire.

Tapsoba Abdoul Rahim et Karim Ouedraogo

Contributeurs.

Journaliste Blogueuse Burkinabè passionnée de l'Art

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article tendance

A la découverte du réalisateur burkinabè Abdoul Bagué

Cinéma

Fespaco 2019: liste officielle des films sélectionnés pour la catégorie Fiction Long Métrage

Cinéma

Amour d’une mère : Regard critique

Cinéma

FESPACO 2019: liste officielle des films d’école en compétition

Cinéma

Advertisement

NOUS SUIVRE SUR FACEBOOK

Social LikeBox & Feed plugin Powered By Weblizar

Inscription à la newsletter

Copyright © 2018 Sud Sahel | Réalisation : WEB GENIOUS

Connecter

Inscription à la newsletter

%d blogueurs aiment cette page :